ESPACE SAINT-MICHEL

7, place Saint-Michel / 75005 Paris
métro Saint-Michel
Tél : 01 44 07 20 49

  
Cinéma Espace Saint-Michel
  
PROGRAMME DE LA SEMAINE
Les films commencent 10 minutes après l'heure indiquée (sauf exceptions précisées)
 News/GrillesBandes AnnoncesTarifsContact 
  Untitled Document

BLACK INDIANS de Jo BERANGER, Hugues POULAIN et Edith PATROUILLEAU

SORTIE NATIONALE : 31 Octobre 2018

1h32– France– 2018

 

SYNOPSIS

Les Black Indians… ce sont des habitants des quartiers de la Nouvelle Orléans, noirs américains qui se regroupent en tribus, fabriquent les plus beaux costumes du monde, et défilent dans les rues tels des anges africains déguisés en indiens de rêve en affirmant à la face du monde la fierté, la beauté, et l’humanité de leurs communautés. 
Le film rend hommage aux esprits indiens de la terre d’Amérique comme le font les Big Chiefs des tribus que nous suivons tout au long du film. Musical et dansé, joyeux, Black Indians nous fait remonter jusqu’aux racines du call and response, forme musicale qui est la dernière tradition vivante de la culture africaine et l’une des sources du jazz…

GENESE DU FILM

L'idée de ce projet est née dans une salle obscure devant Retour à Gorée de Pierre-Yves Borgeaud. Youssou N'Dour part en Amérique à la rencontre des musiciens qu'il veut inviter à Gorée. Parmi eux, Idris Muhamad, batteur de Jazz ouvre son portefeuille et montre une photo bien protégée derrière un plastique. Il le fait comme l'on montrerait fièrement la photo de ses enfants ou amoureusement la photo de sa femme. On le voit vétu d'un magnifique costume fait de perles et de plumes, de ceux que l'on admire dans les pow-wows des plaines du nord des Etats-Unis. Mais cette photo a été prise à la Nouvelle-Orléans lors du Mardi Gras.

Le Mardi Gras Indien. Chaque année après des mois de préparation, les Blacks Indians défilent avec leur musique, leurs chants aux paroles incompréhensibles et leurs rites secrets. Ils perpétuent une tradition plus que centenaire. Idris Muhamad y puise d'ailleurs les racines de son identité musicale et spirituelle.

Mais qui sont ces "Indiens Noirs"? Quelle est cette tradition perpétuée par la musique, les costumes, les rituelles? Quel est le rapport avec les natifs Américains?

Je suis fascinée que le métissage des deux groupes raciaux les plus réprimés d'Amérique ait réussi à donner le jour à une expression artistique puissante et de grande beauté. Une partie des afro-américains de la Nouvelle-Orléans revendique clairement un métissage de sangs noir et indien et une hybridation métaphorique de leur identité.

Partir à leur rencontre c'est atteindre l'âme même de la Nouvelle-Orléans, terre promise de la musique (jazz, soul, rock'n roll, funk) et de ses disciples.

Malgré l'épisode Katrina qui a dévasté une bonne partie de la ville et de ses habitants les plus fragiles, les Black Indians sont toujours debout, ils dansent dans les rues de la Nouvelle- Orléans avec cette énergie sauvage qui permet de devenir éternels.

PRESENTATION DES REALISATEURS

Jo Béranger réalise avec "Black Indians" son deuxième long métrage, après "Voyage en mémoire indiennes" en 2005 qui racontait l’ethnocide qu’ont subies les premières Nations du Canada durant le 20e siècle par le système d’éducation forcée et des pensionnats, dans lesquels les enfants autochtones ont été opprimés, brimés, abusés et coupés de leur culture pendant 4 générations. De 2011 à 2015 elle travaillera sur le film avant de décéder des suites d’une longue maladie laissant Lardux Films orphelins d’une grande dame du documentaire, d’une amie fidèle et passionnée, engagée et guidée tout au long de sa vie de cinéaste par le désir de témoigner de la dignité des peuples autochtones.

Hugues Poulain, chef opérateur du film et coréalisateur, reprend et continue la réalisation du film à la mort de Jo Béranger, et s’engage avec Edith Patrouilleau durant une année dans le montage. Hugues a réalisé plusieurs courts et au moins un grand format documentaire. Il est chef operateur de long métrage, et signe notamment l’image de l’ensemble des films de Benoit Delepine et Gustave Kevern, incluant "Mamouth", "Louise-Michel" et toute leur filmographie.

Edith Patrouilleau est la co-réalisatrice de Jo Béranger depuis les premiers pas à la Nouvelle-Orléans. Son engagement aux cotés des Peuples Autochtones es Amériques au sein du CSIA (Comité de Soutien aux Indiens d’Amerique) fait d’elle une spécialiste engagée des questions autochtones. Aux cotés de Hugues elle a monté le film et apporté sa connaissance de la langue et de l’histoire amerindienne.

DISTRIBUTEUR : LARDUX FILMS



 


Untitled Document

LES DEUX SALLES SONT ÉQUIPÉES EN NUMERIQUE 4K

Programmation du cinéma du 14 au 20 Novembre 2018

SALLE 1

ANDRE ROBILLARD, EN COMPAGNIE de Henri-François IMBERT - (VOF)
Tous les jours : 13h15 (sauf vendredi, dimanche), 17h05, 20h30 (sauf samedi), 22h10 (sauf samedi et dimanche)
Samedi : 18h45

Première Mercredi 14 Novembre à 20h30 en présence d’André Robillard, Alexis Forestier et Henri-François Imbert.

Samedi 17 Novembre : Séance de 18h45 suivie d’une discussion avec Michel Nedjar et Henri-François Imbert.

Mardi 20 Novembre : Séance de 20h30 suivie d’une discussion avec Patricia Janody, psychanalyste, et Henri- François Imbert.


BLACK INDIANS de Jo BERANGER, Hugues POULAIN et Edith PATROUILLEAU - (VOSTF)
Tous les jours (sauf samedi) : 18h45
Samedi : 20h30

LE ROUGE ET LE GRIS (Partie 1) de François LAGARDE - (VOF)
Mercredi, Vendredi, Dimanche : 14h55

DAKINI de Dechen RODER - (VOSTF)
Mercredi, Vendredi, Dimanche, Mardi : 18h15
Jeudi, Samedi, Lundi, Mardi : 15h00

LIBRE de Michel TOESCA - (VOSTF)
Vendredi, Dimanche : 13h05

SALLE 2

SAMOUNI ROAD de Stefano SAVONA - (VOSTF)
Tous les jours : 15h55, 20h20
Jeudi, Samedi, Lundi : 13h35


Jeudi 15 Novembre : Séance de 20h20 suivie d’une rencontre-débat avec Pierre Barbancey, grand reporter pour le journal de l’Humanité et Wissam Alhadj, journaliste indépendant, gazaoui, basé à Paris, traducteur et dialoguiste sur le film. Débat autour du thème : " Gaza : Informer est une urgence. "

Lundi 19 Novembre : Séance de 20h20 suivie d’une rencontre-débat en partenariat avec le CCFD-Terre solidaire et la FIDH-Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme Rencontre avec Eléonore Fallot, chargée de mission au CCFD pour le Moyen-Orient et Yasmine Laveille, responsable à la FIDH du bureau Afrique du nord et Moyen Orient.


LE ROUGE ET LE GRIS (Partie 2) de François LAGARDE - (VOF)
Jeudi, Samedi, Lundi : 18h35

WINE CALLING de Bruno SAUVARD - (VOF)
Dimanche, Mardi : 14h10

CHRIS THE SWISS de Anja KOFMEL - (VOSTF)
Vendredi : 14h10
Dimanche : 22h10

LINDY LOU, JURRE NUMERO 2 de Florent VASSAULT - (VOSTF)
Mercredi : 14h15
Samedi : 22h10